Bibliothèque nationale suisse">Parkett - Bibliothèque nationale suisse
Parkett

Parkett

101 livres d’art contemporain

Jetez un coup d'œil avec nous sur "Parquet". La série de livres d'art suisse de renommée mondiale a été publiée entre 1984 et 2017 et la Bibliothèque nationale a numérisé toutes les éditions et les a mises en ligne sur e-periodica.ch. Explorez le monde de l'art contemporain avec nous.

Intro

Source:

Abraham Cruzvillegas, Autoconclusión, 2015, for Parkett 97. Video: Simon Schmid, Bibliothèque Nationale Suisse

Le premier numéro de Parkett paraît en 1984. La revue devient rapidement l’un des porte-parole les plus importants de l’art contemporain. Elle consacre ses pages aux célébrités d’aujourd’hui et de demain. De Meret Oppenheim à Andy Warhol, de Louise Bourgeois à Ai Weiwei, de Jeff Koons à Pipilotti Rist: tous collaborent avec la revue, qui, alliant art et critique, est unique en son genre. A la fois revue et maison d’édition Parkett offre aux lecteurs un accès à des œuvres d’artistes de réputation mondiale tout en restant confortablement installés chez eux.

Le 101e et dernier numéro de Parkett est sorti en décembre 2017. La Bibliothèque nationale suisse présente pour la première fois la publication dans son entier, offrant ainsi une rétrospective de l’art contemporain de ces 34 dernières années. L’histoire de Parkett nous parle d’un dialogue à l’échelle mondiale, du passage au numérique et d’une revue œuvre d’art. Elle fait le lien entre lecture sur papier et recherche dans la bibliothèque numérique.

Laissez-vous inspirer par la sélection de contributions individuelles présentée ici et découvrez le trésor artistique complet du parquet sur e-periodica.ch.

Traduire

Source:

Conversation avec Bice Curiger, Vidéo : Bibliothèque nationale suisse

La magie de Parkett réside dans la traduction. Depuis ses débuts, la revue est publiée en allemand et en anglais. Elle a ouvert à l’Europe les portes de l’art nord-américain, et réciproquement. Dans les années 1980, on aspirait aux échanges transatlantiques. Parkett a fourni des informations de qualité et contribué à aiguiser l’intérêt mutuel des deux continents.

La revue s’affirme comme forum de l’art contemporain mondialisé. Ses rédacteurs ont du flair : ils savent dénicher les stars montantes et leur offrent un véritable tremplin. Les artistes suisses ne sont pas laissés pour compte. Au début des années 1990, la revue, qui a acquis une réputation mondiale, contribue au « miracle suisse ». Elle ouvre les portes de la scène mondiale à Peter Fischli/David Weiss, Pipilotti Rist et Thomas Hirschhorn.

Collaborations

Source:

Conversation avec Jacqueline Burckhardt, Vidéo : Bibliothèque nationale suisse

Parkett prend parti. Ses rédacteurs n’y présentent que des artistes dont le travail les convainc entièrement. Parkett leur donne l’opportunité de rencontrer des auteurs et des curateurs et de dialoguer avec eux. En échange, les artistes créent des œuvres exclusives pour la maison d’édition. Ils contribuent ainsi à son financement et permettent aux lecteurs d’acquérir de manière tangible depuis leur salon des œuvres d’art contemporain cotées.

Les encarts sont aussi des œuvres d’art à part entière. Dans chaque revue, une dizaine de pages est mise à la libre disposition d’un artiste. C’est une collaboration profitable à chacune des parties : Parkett rend les artistes célèbres et les artistes font exister Parkett.

Exposition

Source:

Conversation avec Hans Ulrich Obrist, Vidéo : Bibliothèque nationale suisse

Feuilleter Parkett, c’est visiter un musée sans avoir à sortir de chez soi. Chaque numéro de la revue est une exposition d’art contemporain à lui tout seul. D’une qualité graphique excellente, Parkett comporte de nombreuses illustrations et des textes très complets. Son format A4 tronqué est pratique et tant les pages de couverture que le dos des volumes sont toujours très artistiques : la revue peut prétendre à une place d’honneur dans toute bibliothèque. Cette collection d’art contemporain transforme n’importe quel appartement en une véritable galerie.

Les œuvres créées par des artistes pour la maison d’édition sont elles aussi des objets d’exposition. Qu’elles soient intégrées dans la revue, qu’elles y soient annexées ou qu’elles soient indépendantes, elles transportent le monde infini de l’art contemporain dans l’espace restreint de nos foyers.

Numérisation

Source:

Conversation avec Dieter von Graffenried, vidéo : Bibliothèque nationale suisse

Parkett a osé réduire l'art qui fonctionne aussi dans l'espace tridimensionnel et quadridimensionnel à une plate-forme bidimensionnelle. La Bibliothèque nationale suisse, quant à elle, a osé traduire cette plate-forme en un et en zéros et rendre le parquet accessible numériquement. La rétro-numérisation fonctionne-t-elle aussi pour les revues qui étaient plus que des revues et qui voulaient être plus que de simples revues ?

Voyez par vous-même et visitez la version numérique de Parkett sur: e-periodica.ch

Et jetez un coup d'œil à certaines déclarations sur Parkett ici :

Source:

Conversation avec Patrick Frey, Vidéo : Bibliothèque nationale suisse

Source:

Conversation avec Mai-Thu Perret, Vidéo: Bibliothèque nationale suisse

Source:

Conversation avec Ulrich Loock, Vidéo : Bibliothèque nationale suisse

Parkett

Chapitre